suffocant


suffocant

suffocant, ante [ syfɔkɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• fin XVIe; de suffoquer
1Qui suffoque, qui gêne ou empêche la respiration. asphyxiant, étouffant. Fumées suffocantes. Atmosphère suffocante. Chaleur suffocante. accablant.
Rare Où l'on suffoque. « Un escalier suffocant » (Bloy).
2Fig. Qui suffoque (qqn) d'étonnement, d'indignation. ahurissant, étonnant, stupéfiant. Des révélations suffocantes.

suffocant, suffocante adjectif Qui gêne ou fait perdre la respiration : Fumée suffocante. Qui saisit et stupéfie : Révélations suffocantes.suffocant, suffocante (difficultés) adjectif Orthographe Ne pas confondre ces deux mots. 1. Suffocant, e (avec un c), adjectif variable en genre et en nombre : une chaleur suffocante (= qui produit une suffocation). 2. Suffoquant (avec -qu-), participe présent, invariable : elle était toute rouge, suffoquant de colère (= elle étouffait de colère). aussi Voir grammaire : adjectifs verbaux. ● suffocant, suffocante (homonymes) adjectif suffoquant participe présentsuffocant, suffocante (synonymes) adjectif Qui gêne ou fait perdre la respiration
Synonymes :
- étouffant
Qui saisit et stupéfie
Synonymes :
- inouï
- stupéfiant

suffocant, ante
adj. Qui suffoque.
|| Qui fait suffoquer. Gaz suffocants.
Fig. Il a une audace suffocante.

⇒SUFFOCANT, -ANTE, adj.
A. — [Corresp. à suffoquer I]
1. Qui cause une suffocation, qui gêne ou empêche la respiration. Synon. asphyxiant, étouffant. Atmosphère, chaleur, vapeur suffocante. L'odeur suffocante des vapeurs de formol incommode les ouvriers (BOULLANGER, Malt., brass., 1934, p. 450).
CHIM., DÉFENSE, surtout au plur. Gaz suffocant. Gaz de combat qui entraîne la suffocation. V. gaz B 1 b ex. de Romains. Empl. subst. masc. On croit généralement que l'ypérite, contrairement aux suffocants, s'attaque aux petites bronches plutôt qu'aux alvéoles, et qu'elle altère moins profondément les échanges gazeux (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 888).
2. [En parlant d'un lieu] Où l'on suffoque. Nous nous engouffrons dans un wagon de seconde, surchauffé, suffocant (COLETTE, Cl. école, 1900, p. 180).
3. Au fig.
a) Qui provoque une sensation d'étouffement. Etre menacé de ne plus sortir d'une même nuance et bientôt d'une même famille [à l'Académie] (...) et cela quand tout change et marche autour de nous; - je n'y tiens plus (...) c'est étouffant à la longue, c'est suffocant (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 1, 1862, p. 410). Je l'amenai à des confidences. Il me dit que l'amour trop concentré d'une mère, sans relâche ni contrepoids, est une chose suffocante pour un jeune homme (CHARDONNE, Dest. sent., I, 1934, p. 42).
b) Qui rend stupéfait, qui cause une très vive surprise. Synon. ahurissant, renversant, stupéfiant. Réponse suffocante. (Dict. XXe s.).
B. — [Corresp. à suffoquer II; en parlant d'une pers.]
1. Qui suffoque, qui étouffe, qui respire difficilement. Que de fois, cherchant un peu d'air, suffocant, j'ai connu le geste d'ouvrir des fenêtres (GIDE, Paludes, 1895, p. 144).
2. Suffocant de. Qui est en proie à (une vive émotion). Le hideux Shylock, suffocant d'amour et de haine (MILOSZ, Amour. init., 1910, p. 73).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Distinguer: suffoquant, part. prés. de suffoquer et suffocant, -ante, adj. V. supra A et B. Les dict. ont longtemps réservé le sens B au part. prés., l'écrivant suffoquant. Voir HANSE Nouv. 1983. Étymol. et Hist. 1. Déb. XVe s. « qui fait perdre la respiration » air suffoquant (EVRART DE CONTI, Probl. d'Arist., B. N. 210, f° 56 v° ds GDF. Compl.); spéc. 1698, 14 avr. catarrhe suffoquant (Lettre de Racine à J.-B. Racine ds Œuvres compl., éd. R. Picard, t. 2, p. 605); 2. a) 1823 « qui provoque un sentiment de gêne, de contrainte » (BOISTE: le despotisme est suffocant); b) 1866 « id. » (AMIEL, Journal, p. 358: dame importante et suffocante); 3. 1866 « qui a la respiration coupée » (VERLAINE, Poèmes saturn., p. 72); 4. 1915 « qui cause la stupéfaction » (GIDE, Journal, p. 507: suffocant communiqué). Part. prés. adj. de suffoquer. Fréq. abs. littér.:102. Bbg. GOHIN 1903, p. 236. — QUEM. DDL t. 28.

suffocant, ante [syfɔkɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. Fin XVIe; de suffoquer.
A
1 Qui suffoque (un être vivant), qui gêne ou empêche la respiration. Accablant, asphyxiant, étouffant. || Fumées, vapeurs suffocantes. || Atmosphère suffocante. || Chaleur suffocante (→ Autant, cit. 55; foyer, cit. 6; lourd, cit. 27). || La réverbération (cit. 1) suffocante des rochers.Par ext. Où l'on suffoque. || Des étuves suffocantes (→ Bidoche, cit. 1). || Un escalier suffocant (→ Plomb, cit. 14).
2 (Personnes). Qui suffoque (qqn) d'étonnement, d'indignation, etc. Ahurissant, effarant, étonnant (2.), irritant (1.).
3 Qui suffoque (II.), étouffe.On écrit aussi suffoquant, ante.
0 Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure (…)
Verlaine, Poèmes saturniens, « Chanson d'automne ».
B (XXe). Qui cause la stupéfaction. || Une réponse absolument suffocante.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • suffocant — suffocant, ante (su fo kan, kan t ) adj. Qui suffoque, qui gêne ou fait perdre la respiration. •   Une vapeur suffocante, BUFF. Hist. min. Introd. Oeuvr. t. VII, p. 102. •   La réverbération suffocante des rochers frappés du soleil, J. J. ROUSS.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • suffocant — Suffocant, [suffoc]ante. adj. v. Qui suffoque. Caterre suffocant. vapeur suffocante …   Dictionnaire de l'Académie française

  • SUFFOCANT — ANTE. adj. Qui suffoque, qui fait perdre ou gêne la respiration. Catarrhe suffocant. Vapeur suffocante. Chaleur suffocante …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • suffocant — adj., amollissant, chaud et suffocant lourd // humide // étouffant, (ep. du temps, du climat, de la chaleur) : akatchyou n adv. (Ste Foy), d akashon ladv. (Thônes) ; beudan, na, e adj., pin niblyo, a, e <pénible> (Albanais) ; sofokan, ta, e …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • suffocant — suf·fo·cant (sufґə kənt) an agent that causes suffocation …   Medical dictionary

  • SUFFOCANT, ANTE — adj. Qui suffoque, qui gêne ou fait perdre la respiration. Fumée suffocante. Atmosphère, chaleur suffocante …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • suffocante — ● suffocant, suffocante adjectif Qui gêne ou fait perdre la respiration : Fumée suffocante. Qui saisit et stupéfie : Révélations suffocantes. ● suffocant, suffocante (difficultés) adjectif Orthographe Ne pas confondre ces deux mots. 1. Suffocant …   Encyclopédie Universelle

  • suffoquer — [ syfɔke ] v. <conjug. : 1> • 1380; lat. suffocare I ♦ V. tr. 1 ♦ (Sujet chose) Empêcher (qqn) de respirer, rendre la respiration difficile, par manque d oxygène, par modification du rythme respiratoire. ⇒ étouffer, oppresser. Une «… …   Encyclopédie Universelle

  • étouffant — étouffant, ante [ etufɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1640; herbe étouffante « envahissante » 1583; de étouffer ♦ Qui fait qu on étouffe, qu on respire à peine. ⇒ asphyxiant, oppressant, suffocant. Air étouffant, atmosphère étouffante. ⇒ touffeur. Chaleur… …   Encyclopédie Universelle

  • sufocant — SUFOCÁNT, Ă, sufocanţi, te, adj. (Adesea fig.) Care provoacă sufocarea, care sufocă; înăbuşitor, asfixiant. – Din fr. suffocant. Trimis de IoanSoleriu, 29.07.2004. Sursa: DEX 98  SUFOCÁNT adj. 1. v. asfixiant. 2. v. irespirabil. 3. v …   Dicționar Român


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.